lemarchedubois.com, l’annuaire des fournisseurs de bois de chauffage - granulés de bois - bûche compressée.
facebook twitter dailymotion

Chauffer au bois de chauffage

Partagez cet article :

Le chauffage au bois présente de nombreux intérêts écologiques et économiques. Cependant, pour un rendement calorifique optimal et de faibles émanations de polluants, le choix du combustible a toute son importance. lemarchedubois.com vous conseille pour choisir un bois de qualité.

Foyer fermé, poêle à bois ou poêle de masse, chaudière à granulés… 7 millions de Français ont déjà choisi de se chauffer au bois. Et le chiffre ne cesse d’augmenter…

Bois de chauffage

Quels sont les avantages du bois de chauffage ?

-          Écologique. L’utilisation du bois énergie contribue efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique. Contrairement aux énergies fossiles (fuel, gaz, charbon), le gaz carbonique (CO2) dégagé par la combustion du bois est réabsorbé par la croissance de la forêt…

Le bois est aussi le combustible le moins polluant du marché. En effet, il s’agit d’une énergie renouvelable, qui n’augmente pas l’effet de serre. Mal maitrisé, le chauffage au bois peut engendrer des pollutions notamment des particules fines. Mais en utilisant un combustible de qualité et en respectant quelques règles, le chauffage au bois n’est pas polluant…

-          Économique. En cette période de crise, l’aspect économique du bois séduit de nombreux consommateurs. Face aux énergies fossiles comme le gaz ou le fioul, ce combustible affiche un prix très avantageux.

-          Performant. Les appareils de chauffage au bois récents proposent des performances calorifiques permettant une faible consommation. Notez que l’installation d’un équipement de chauffage au bois peut vous donner accès à certaines aides spécifiques (TVA, crédit d’impôt…).

Le combustible bois produit une énergie renouvelable grâce à la gestion durable des forêts. 30 % du territoire français est recouvert de forêts. Il s’agit d’une ressource abondante et renouvelable, s’étendant sur près de 15 millions d’hectares. Le chauffage au bois est une solution propre et respectueuse de l’environnement, si vous utilisez un combustible de qualité et un appareil performant.

De plus, les déchets végétaux sont valorisés grâce à la production de bûches compressées destinées aux poêles à bois et aux chaudières bois. Les pertes des scieries (copeaux, sciures...) et, dans certains cas, de l’agriculture (tournesol, notamment) sont agglomérées afin d’obtenir un produit écologique, 100 % naturel, sans colle, ni liant.

Comment choisir son bois de chauffage ?

Toutes les essences de bois ne se consument pas de la même façon. Le bois des résineux (comme le sapin) offre rapidement beaucoup de chaleur, brûle vite, mais produit beaucoup de suie. Il est donc idéal pour démarrer le feu, mais ne devrait être utilisé qu’à l’allumage. Pour alimenter les flammes, il convient de privilégier le bois de feuillus. Nous distinguons trois groupes de bois en fonction de leurs rendements calorifiques :

-          Groupe 1 : Chêne, Charme, Orme, Hêtre, Frêne, et Érable ;
-          Groupe 2 : Châtaignier, Robinier, Merisier, et fruitiers ;
-          Groupe 3 : Peuplier, Bouleau, Platane. En savoir +

Afin d’éviter l’émanation de polluants lors de la combustion, le bois utilisé ne devra pas être couvert de vernis ou de peinture. Evitez donc d’alimenter votre feu avec des pièces de vieux meubles.

Pour obtenir un bon rendement calorifique et diminuer votre consommation de bois, la bûche utilisée devra être la plus sèche possible. Commandez votre bois bien avant la saison de chauffe afin de bénéficier d’un temps de séchage plus long.

La bûche de bois compressé
La bûche de bois densifié est une solution idéale pour tous types d’appareils de chauffage. Elle répond en effet à tous les critères d’un combustible de qualité. Ni colle, ni liant ne sont utilisés dans sa production. Ainsi, elle est composée uniquement de matériaux 100% naturels et permet de diminuer au maximum l’émanation de polluants lors de la combustion.

Bûches compressées

Issue de la valorisation des déchets végétaux, la bûche de bois compressé propose une alternative écologique à la bûche traditionnelle. Son taux d’humidité avoisine les 10%, bien en dessous d’une bûche traditionnelle. Le bois densifié permet donc d’obtenir un meilleur rendement calorifique et ainsi de faire des économies sur votre consommation de combustible.

Dans quels types d’appareils utilise-t-on le bois de chauffage ?

Chaudière pour système centralisé, cheminée ouverte ou fermée, insert ou tout simplement un poêle à bois. Les systèmes de chauffage au bois sont multiples et variés. Néanmoins, ils doivent être adaptés au type d’application et à la configuration des lieux.

-          Les chaudières à bois bûches permettent le confort d’un chauffage central, ces systèmes sont idéalement adaptés pour les grandes maisons et peuvent également reliés au ballon d’eau chaude sanitaire. Elles se caractérisent par leur mode de combustion et la manière dont l’air est admis dans le foyer : c’est le tirage. Ainsi, il peut être naturel (55 à 70 % de rendement) ou forcé à l’aide d’une turbine, dit « turbo » qui introduit l’air de combustion ou d’un extracteur qui aspire les fumées. Elles offrent le meilleur rendement (75 à 85 %).


-          Les cheminées sont idéales dans la pièce à vivre. Esthétiques et fonctionnelles, elles compléteront votre source principale de chauffage. Les flammes visibles apporteront convivialité et ambiance chaleureuse. Les foyers ouverts sont appréciés pour la proximité et la beauté des flammes, néanmoins ils demandent une surveillance permanente, enfin leur rendement est très faible (moins de 10 %) et leur autonomie n’est que de quelques heures. Les foyers fermés offrent un meilleur rendement de l’ordre de 70 à 85 % et une autonomie supérieure à 10 heures selon le type de bois. De plus, ces installations peuvent chauffer l’ensemble de l’habitation lorsqu’elles sont couplées à des systèmes de récupération de chaleur. Les cheminées peuvent utiliser du bois bûches ou du bois densifié

-          Les poêles à bois offrent un rendement de 70 à 85 % et une autonomie de 5 à 10 heures (suivant la conception de l’appareil) Les modèles à pierres réfractaires rallongent l’autonomie du poêle. Ils permettent de chauffer en appoint la pièce à vivre ou la totalité de la maison selon la disposition des lieux. Comme les cheminées, les poêles à bois peuvent utiliser du bois bûches et du bois densifié...

Poêle à bois

Afin d’améliorer encore les performances de votre système de chauffage au bois et vous assurer une utilisation en toute sécurité, un bon entretien est nécessaire. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du chauffage au bois pour vous conseiller sur l’installation de votre appareil de chauffage et de l’évacuation des fumées.

Si le contrôle et le ramonage de votre système sont obligatoires, l’entretien régulier est laissé à la discrétion du consommateur. Un entretien régulier vous permettra d’optimiser le rendement de votre appareil de chauffage au bois.

 

Comment bien stocker le bois de chauffage ?

Le stockage du bois de chauffage doit répondre à quelques règles simples, pour s’assurer un bon séchage et un feu de qualité. Le lieu de stockage se doit d’être un endroit couvert, ventilé et aéré.

Entreposer son bois à l’extérieur est donc recommandé. Évitez les lieux clos pour permettre à l’air de circuler librement et évacuer facilement l’humidité. Privilégiez un endroit pratique d’accès, dans lequel vous pouvez vous déplacer facilement. Une fois le bois coupé, fendez et entreposez tout de suite vos bûches pour permettre un séchage plus rapide.

Stocker du bois de chauffage

Veillez à ne pas poser vos bûches en contact direct avec le sol. Surélevez votre bois sur une dalle en béton ou sur des palettes pour éviter que les bûches les plus basses n’absorbent l’humidité du sol.
Stocker votre bois à l’abri des intempéries, sous une tôle ondulée par exemple, pour vous assurer une bonne ventilation.
Il est possible également d’entreposer votre bois sous un abri prévu à cet effet.

Beaucoup stockent simplement leur bois sous une bâche. Privilégiez dans ce cas une bâche évapo-transpirantes ou microperforées et prenez garde à ne pas recouvrir les côtés.

Si l’humidité stagne, vous favoriserez le développement des champignons, votre bois risque de pourrir et sera rapidement dégradé. Si votre bois est exposé à la pluie, entreposez-le simplement au sec un mois avant sa combustion.

Un humidimètre pour bois de chauffage vous permettra de tester l’humidité de votre bois et de savoir si il est suffisamment sec pour être utilisable.

Soyez vigilants à l’achat : certains bois perdent en qualité au-delà de deux ans de stockage.
De plus, notez que les bûches coupées court sèchent plus rapidement.

Enfin, entreposez quelques bûches à l’intérieur avant de les utiliser.
Le pouvoir calorifique du bois est plus important s’il est maintenu à température ambiante.

Vous améliorerez ainsi votre rendement.

Nos conseils et astuces

ENTRETIEN. Pour optimiser les capacités de votre appareil et vous assurer une utilisation en toute sécurité, un entretien régulier de son poêle à bois est nécessaire. Des conséquences graves peuvent survenir en cas de mauvais entretien : détérioration des pièces, enfumage de l’habitation, incendie…

entretien poêle à bois

L’astuce du pro : Utiliser vos cendres de bois

PÉRIODE D’ACHAT. Acheter son bois au bon moment et le stocker de manière optimale vous permettront de disposer d’un bois sec pendant la période de chauffe. Si la majorité des consommateurs se réapprovisionnent en automne, l’été est la période idéale pour acheter votre bois de chauffage. Vous disposerez ainsi d’un temps de séchage plus long.

ESSENCES. Lors de votre achat, renseignez-vous sur la qualité du bois vendu et exigez un bois bien sec afin d’exploiter au maximum le potentiel du bois énergie. Préférez des essences de bonne qualité comme le chêne, le charme, le hêtre…

TAUX D’HUMIDITÉ. Bien choisir son bois permet d’améliorer le rendement de votre appareil de chauffage et faire des économies. Choisir votre bois avec soin vous assurera un meilleur rendement. Vous consommerez ainsi moins et mieux. Le pouvoir calorifique du bois varie en fonction de l’essence choisie. Cependant, la quantité de chaleur produite lors de la combustion dépend surtout de l’humidité du bois. Plus le bois est sec, meilleur sera le rendement calorifique.
En effet, un bois sec (20 % d’humidité) produira deux fois plus d’énergie qu’un bois fraîchement coupé (55 % d’humidité environ) !

ÉVACUATION DES FUMÉES.

Invisible, mais pourtant primordial, un conduit d’évacuation mis aux normes est obligatoire. Une intoxication aux fumées dues à la combustion du bois peut entraîner la mort. Il en va donc de votre sécurité, mais également de la performance de votre système... Pour info, acheter un détecteur de fumée est devenu obligatoire au 8 mars 2015.

 

Partagez cet article :

Revenir en arrière

 

 

LE BLOG

Conseils pour mieux se chauffer au bois.

Nos clients nous aiment :
Lemarchedubois.com :